Après la soumission du Forez à Henri IV en 1594, Donzy demeure au pouvoir du capitaine Jean La Violette, un vieux ligueur qui n’a voulu accepter ni Henri IV ni la messe et qui, derrière les remparts de Donzy, oppose un simulacre de résistance au parti du roi. A la tête de 100 arquebusiers en garnison à Feurs depuis 1593, le capitaine La Violette a encore de nombreux partisans dans la place.

En février 1598, il commandite l’assassinat de Michel du Rosier à Paris. Il est dénoncé par l’assassin et il se réfugie derrière les hautes murailles de Donzy. Mais le frère du défunt Rosier réussit à l’attirer hors les murs et La Violette est conduit à Paris où il sera jugé et roué vif.
Ces évènements déclenchent la prise d’assaut de Donzy, l’incendie des maisons de la cour basse et quelques années plus tard, en 1603, le début de la démolition sur ordre du roi Henri IV.

Vous pouvez avoir plus de détails sur cet épisode historique en consultant la fiche pdf de la Commission Histoire. Téléchargez cette fiche

Fermer le menu